Présentation Kantree et méthodologie

Nous avons récemment eu l’opportunité de présenter Kantree et nos methodes de travail lors d’un séminaire sur l’agilité chez une grande entreprise française.

Ci-dessous, nos slides pour cette présentation.

Congrès des SCOP et SCIC 2016

Le 20 et 21 octobre se tenait le congrès des SCOP et SCIC à Strasbourg et Digicoop était évidemment de la partie. Comme je l’avais précisé dans mon billet d’introduction, le choix de la SCOP s’est porté naturellement à nous et c’est avec beaucoup de force que nous le défendons. Etre présent au congrès était donc important. En plus de notre présence en tant que membre du mouvement, nous étions aussi là en tant que représentant du groupe de travail coopérative et numérique auquel nous participons.

Bannière

Le congrès s’est trés bien déroulé. J’ai particuliérement apprécié le fait de passer ces deux jours en compagnie de gens partageant la même vision de l’entreprise. C’est l’occasion d’échanger, de rencontrer et de créer de nouvelles connexions. Le discours de Michel Sapin, Ministre de l’Economie et des Finances, en fin de congrès, était de très bonne augure pour Digicoop puisqu’il a mis en avant l’idée de startup coopérative, statut auquel nous nous identifions depuis le début.

Le congrès c’est aussi le moment de faire un bilan des quatre dernières années. Celles-ci ont été très positives pour les SCOP et les SCIC avec une bonne croissance. Il faut surtout mettre en avant le taux d’échec moindre des sociétés coopératives: le taux de survie à 3 ans s’élève à 82 % au dessus de la moyenne nationale (66 % source Insee) ; à 5 ans, le taux de survie est de 65 % contre 50 % pour l’ensemble des entreprises françaises. Un petit bémol tout de même: le taux de sociétariat encore trop faible à mon avis à seulement 66% en moyenne.

Le jeudi après-midi le groupe de travail coopérative et numérique dont nous faisons partie a présenté ces travaux lors d’un atelier. Nous avons rejoins le groupe en mai dernier et sommes devenu rapporteur sur la partie communication.

Photo

Cette présentation a été très bien reçue avec beaucoup de participation dans la salle. C’est un sujet qui tient visiblement à coeur pour beaucoup de coopérateurs. Nous pensons sincérement que les coopératives ont un beau rôle à jouer dans le numérique.

L’objectif est maintenant d’organiser rapidement un premier meetup, ouvert à tous, pour faire découvrir ce statut trop peu connu dans le monde du numérique. A très vite!

Il était une fois...

Enfin un premier article sur le blog de Digicoop! Il faut dire que le blogging c’est pas trop notre truc et il a fallu se forcer un peu pour accoucher de ce premier post. D’un autre côté, on trouvait cette situation dommage puisque partager notre aventure et nos connaissances fait aussi partie de nos valeurs.

Résumons donc la situation en quelques paragraphes et nous aurons l’occasion d’approfondir lors de futurs articles.

A la différence de beaucoup de startups, Digicoop n’a pas été fondée autour d’un produit/project en particulier. C’est le résultat d’une volonté de travailler ensemble sur des projets qui nous passionnent. L’équipe a commencé à quatre avant que l’un d’entre nous ait dû récemment quitter l’aventure pour faute de moyen. Nous sommes tous d’anciens collègues et nous avions donc l’expérience du travail en commun.

Etant donné que le projet se veut avant tout centré sur l’équipe, nous nous sommes concentrés dans un premier temps sur l’organisation de la société et du travail en lui-même. Notre but depuis le début est de créer une structure qui permette à chacun d’être impliqué, responsable, décisionnaire et producteur tout en promouvant liberté et épanouissement. Certains diront utopique. Nous pensons cela possible à travers une organisation pensée dans ce but et dans laquelle il y a une réflexion commune et un travail permanent sur l’organisation de la structure elle-même. Nous avons produit quelques documents qui résument nos travaux et qui correspondent aux fondamentaux de Digicoop. Nous les publierons sur ce site dans peu de temps.

Quand est venu le temps de monter la société, le statut de SCOP s’est imposé de lui-même parce qu’il correspondait parfaitement à notre réflexion, aussi bien sur le plan statutaire que dans l’idée derrière le mouvement. Ce statut représente encore peu de créations en France mais il est un excellent point de départ vers de nouvelles formes d’entreprises. Nous le pensons tout particulièrement adapté au secteur du numérique où il y a souvent une forte implication de la part des salariés en plus d’un esprit d’entraide important, comme il existe dans l’Open-Source.

A nos débuts, nous n’avions pas fixé de thème particulier aux idées de produits que nous avions. Mais très rapidement, notre intérêt c’est principalement porté sur les outils de travail collaboratif pour les entreprises et c’est aujourd’hui le thème directeur de Digicoop. Nous avons commencé par 2 projets en parallèle: Polynote, un outil de prise de note collaboratif, et Kaiwa, un client Web pour XMPP.

Tous nos efforts se sont toutefois tournés assez naturellement vers Kantree, notre troisième projet, auquel nous croyons énormément. Kantree est une plateforme de gestion de projet collaborative. Il permet à chaque équipe de s’organiser et de travailler ensemble de façon plus efficace et plus collaborative. La particularité de Kantree, c’est son extrême flexibilité sans sacrifier ni l’ergonomie ni la simplicité d’utilisation.

Kantree existe maintenant depuis 1 an 1/2 et est commercialisé depuis un peu moins d’un an. Il est déjà utilisé par un grand compte français et des PME à l’international.

Chez Digicoop, nous nous définissons comme une startup, c’est à dire que nous visons une croissance forte de nos produits, ce qui nécessite un financement important. Par sa nature, le statut SCOP n’est malheureusement pas très adapté au monde du capital-risque et il est donc difficile de trouver des investisseurs. Le réseau des SCOP travaille désormais activement à cette problématique, et de notre côté, après une longue route en solitaire, l’accompagnement du réseau nous a enfin mis sur la bonne voie. C’est notre défi d’ici la fin de l’année.

Voilà pour une petite introduction. Maintenant que le blog est lancé, on se retrouve bientôt pour plus d’articles sur notre aventure!